Sorry, your browser does not support JavaScript! Les Trib' d'Hermily: Quand je médite sur mon rôle de femme dans notre société actuelle #JourneeDeLaFemme
('d')
('M')

8 mars 2016

Quand je médite sur mon rôle de femme dans notre société actuelle #JourneeDeLaFemme

https://culturedocumentee.wordpress.com/simone-de-beauvoir/



    Je suis née femme, je me sens femme, je suis une femme. Je fais partie de la moitié de l'humanité, je suis l'une de celles que l'on désignait au XVIIème siècle par le charmant mot "hymen". J'ai été élevée avec des dizaines de poupées que j'affectionnais, je jouais à la dinette, jeu pour lequel je connaissais tous les usages, j'aimais les Disney Princesses et j'en passe ou je vais finir par vous donner la nausée. Il m'arrivait de jouer au tapis de voitures avec mon petit frère mais ce n'était pas mon jeu favori. Avais-je des rêves hormis celui de devenir une princesse? Me voyais-je médecin ou chef d'entreprise? Je ne crois pas, à cinq ans la vision de mon avenir me semblait peu étendue. Avais-je la notion des inégalités entre les garçons et les filles? A la maternelle les filles avaient leurs jouets et les garçons aussi, bien que Lucien venait souvent jouer avec nous et nos poupons et il n'est pas devenu pour autant homosexuel comme certains pourraient le croire. 

http://www.king-jouet.com/jeu-jouet/Jeux-imitation-mondes-imaginaires/playmobil/ref-101543-4404-Grand-hopital.htm
     Ce n'est qu'au collège que j'ai commencé à prendre conscience que certains trucs n'allaient pas dans le bon sens bien. Au fond ce n'était rien à ce que je peux voir et subir aujourd'hui. Je ne me souviens plus quand est-ce que j'ai voulu devenir médecin, peu avant le collège. Oui c'est un peu plus clair, je voulais soigner les enfants, c'est-à-dire devenir pédiatre. Je ne voulais pas rester à la maison pour m'occuper d'éventuels enfants ou à récurer des casseroles. J'avais même demandé pour Noël l'hôpital Playmobil, j'en avais tellement rêvé! Tu peux constater par toi même que cette ambition de devenir médecin m'est finalement passée parce que je me suis retrouvée en lettres... Au collège et au lycée, garçons et filles étaient considérés de la même façon. Je me souviens de mon professeur d'histoire-géo au collège qui nous avait si bien enseigné le cours sur l'égalité des droits entre les hommes et les femmes, c'était juste parfait, il m'avait permis de voir qu'il y avait plein de faits dans la vie de tous les jours qui n'étaient pas acceptables, éveillant ainsi mon sens critique sur tout.

http://www.journaldesfemmes.com/dossier/0704-femmes-histoire/8.shtml

    Je ferai volontairement une ellipse de temps sur le lycée, il n'y a rien d'intéressant à dire sur mon rapport avec le rôle des femmes dans notre société, hormis que j'ai continué à soupirer en prenant connaissance de certains faits d'actualité. C'est en devenant étudiante en septembre que j'ai commencé à grincer sérieusement des dents. Non la fac n'est pas sexiste, il y a certes une majorité de filles en lettres mais ça c'est un autre souci. Je veux en venir à mon quotidien, pendant mes rares escapades en ville et à ma sensibilisation à l'actualité. Il a commencé à naître en moi une certaine fureur, une colère bien trop importante pour le corps d'un humain mais qui ne dégage pas assez d'énergie pour réformer tout ce qui ne va pas dans notre monde malgré sa bonne volonté. Un jour, alors que je devais réceptionner un livre à la Fnac, un idiot a eu la géniale idée de venir m'importuner dans la rue avec un sourire salace du genre: "Je suis un homme, je peux t'embêter comme je le souhaite!". Voyant ma mine déconfite et surprise il a éclaté de rire avec ses compagnons de conneries.
C'était la première fois que je sortais seule dans le centre de Caen pour faire des emplettes, j'ai été quelque peu refroidie. Un jour j'ai entendu dire que toutes les femmes étaient victimes au moins une fois dans sa vie de harcèlement, que ce soit par des gestes déplacés ou des comportements déplacés ou des paroles sur la voie publique ou dans les transports en commun. Je venais, par l'acte de cet homme, d'être rangée dans cette catégorie. Si j'avais été un mec baraqué mesurant 1m80, ce petit con se serait-il frotté à moi? Je ne pense pas. 
Il y a malheureusement bien pire que mon cas. Des femmes se font agresser plus sévèrement et leurs bourreaux ne sont jamais inquiétés! Ça me révolte, mais ce qui m'exaspère le plus c'est notre société en elle-même! 


http://www.clique.tv/une-operation-choc-pour-lutter-contre-le-sexisme-sur-wikipedia/

    Elle fait croire qu'elle veut se battre pour les égalités des droits en tout lieu mais elle est la première à ne pas être égalitaire. Elle crie parité entre les femmes et les hommes en politique, mais elle est aussi la première à attribuer des postes moins importants aux femmes! Ou bien encore nos chers sénateurs qui suppriment un texte visant à réprimer le harcèlement dans les transports en commun. Ce n'est que l'ébauche d'une longue liste de choses qui me révulsent au plus au point. 
Tout ce que je demande c'est que le femmes soient tout aussi bien considérées que le serait un homme. 


http://www.scoop.it/t/revendications-feminines
 
    Le mot féministe est devenu un gros mot pour certains, ils y voient tout de suite ces femmes seins nues défendant les droits des femmes et se faisant appeler femen. Je crois que je suis une féministe bien que je ne montrerai pas mes seins dans la rue, mais parce que je défends des valeurs qui me semblent être justes. Je ne suis pas que bonne à parler de ma condition dans la société et à mettre la table. Je suis une femme, l'égal de l'homme malgré nos différences. J'appelle chacun à cultiver ses différences. Mon esprit n'en est pas moins acéré 
et vif. Dans certains pays on me passerait tout simplement la corde au cou si je tenais de tels propos sur leur sol, comme dans le charmant pays de ce prince saoudien qui vient de recevoir la légion d'honneur des mains de notre président. Un autre sujet qui me ferait couler encore beaucoup d'encre...

http://www.radiovl.fr/quel-feminisme-pour-demain/



Et toi (que tu sois une femme ou un homme), tu te sens comment par rapport à tout ça?
 
 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Un petit mot féerique ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...