Sorry, your browser does not support JavaScript! Les Trib' d'Hermily: Lettres classiques: la licence oubliée dans le placard poussiéreux
('d')
('M')

30 mai 2016

Lettres classiques: la licence oubliée dans le placard poussiéreux



lettres classiques université littérature latin grec ancien
Astérix dessiné par Uderzo en 1999
 


    "Tu es en S et tu vas en lettres?" je ne saurai dire combien de fois j'ai entendu cette remarque il y a encore un an quand j'étais encore une lycéenne préparant son BAC S - d'ailleurs bonne chance à tous ceux qui le passent cette année, je suis bien heureuse de ne plus m'embêter avec ça... quoique les partiels sont une autre histoire, c'est cool le bac...
     En septembre 2015 je suis arrivée en fac de lettres. Mon université propose deux parcours: les lettres classiques et les lettres modernes. C'est quoi la différence? On fait quoi en lettres? Tu apprends l'alphabet (oui on m'a posé la question, carrément!)? Les lettres classiques et les lettres modernes ont beaucoup de cours en commun mais se démarquent beaucoup sur certaines choses.
Dans les deux cas on étudie la littérature française: la poésie de Verlaine, le théâtre de Molière, les romans de Zola... Dans les deux parcours on y passe, c'est une obligation et si tu n'aimes pas ça, je te conseille de ne pas aller dans ces filières. Je me suis inscrite dans les deux parcours, mais je ne serai plus que dans un seul parcours à la rentrée prochaine, je continuerai uniquement les lettres classiques.

lettres classiques université littérature latin grec ancien

Abraham-Louis-Rodolphe DUCROS - Caprice architectural de la Rome antique (vers 1785) - Collection privée Italie

 
    Les lettres classiques c'est la licence qui fait grincer des dents, celle que beaucoup de gens aimeraient voir fermer pour des raisons économiques. Ils n'ont pas tord dans le fond, le grec ancien (et non le grec d'Alexis Trispras, car ça aussi on me l'a faite!)et le latin n'ont jamais rapporté d'argent, du moins à notre époque et dans notre pays. Mais pourquoi gommer une partie de notre patrimoine  en laissant cette filière mourir? Elle meurt à tous les niveaux: dans les collèges, dans les lycées et dans les universités. Nous ne sommes pas beaucoup en première année, nous étions 9 à la fin de notre première année, 13 au départ il me semble (chiffre porte-malheur va!) et ça ne va pas aller en s'améliorant... 
    Mais par Toutatis! Il me semble que nous parlons une langue héritée du latin et du grec ancien, c'est du moins ce qu'on m'a raconté en linguistique ancienne. Et je l'ai constaté dans mes cours de latin et de grec. 
Quand tu dis "hippopotame", tu peux te poser la question: "Mais d'où vient ce nom?", eh bien du grec ancien tout simplement! Hippopotame vient du grec ancien ὁ ἱπποπόταμος qui lui même est un nom composé de deux noms: ἵππος  (le cheval) et  ποταμός (le fleuve), ce qui donne "cheval du fleuve". Je sais un hippopotame n'a pas trop la dégaine d'un pur sang arabe mais que voulez-vous, les grecs pariaient peut-être au tiercé sur des hippopotames.

lettres classiques université littérature latin grec ancien
Panoramix et le latin

    Outre l'étymologie de nos mots, cette licence apporte un enrichissement culturel que je n'ai pas retrouvé en lettres modernes, du moins en première année car je sais que les choses vont se gâter pour eux à partir de la deuxième année. 
En plus de nos cours de littérature française, de langues anciennes, de linguistique ancienne nous avons des petits cours sur la civilisation, le patrimoine et j'en passe. Si tu es fan des Feux de l'amour, la mythologie grecque est faite pour toi, moi je préfère en rire sinon on ne s'en sort pas, car vraiment c'est très drôle. Quand tu penses que Zeus a manqué de se faire bouffer par son père qui est à la fois son oncle (Cronos). Bah oui Cronos a épousé sa sœur Rhéa. Et Zeus a épousé sa sœur qui est à la fois sa cousine, Héra (tu changes de place deux lettres et tu te retrouves avec un nouveau nom). Je vous passerai les détails de sa vie amoureuse qui fut très tumultueuse puisque Monsieur était un adepte de la polygamie et de l'inceste, avec un père aussi barge je peux comprendre que ça puisse laisser quelques traumatismes.

lettres classiques université littérature latin grec ancien
Andrea Sacchi - Didon abandonnée (1660) - Musée des Beaux-Arts de Caen
     Il n'y a pas que ça, pour vous donner quelques exemples nous avons travaillé dernièrement sur la rhétorique grecque (nous n'avons pas tout vu malheureusement) et sur le latin et le grec à la Renaissance qui étaient largement plus étudiés ;) . Ces cours sont pour moi une aubaine, ils sont très enrichissants et les profs sont passionnants.

   Mais tu comptes faire quoi ensuite? Après je compte bien devenir prof mais si j'ai la possibilité et l'envie de le faire je poursuivrais jusqu'à la thèse pour faire je ne sais quoi. Seuls les mois à venir me le diront, pour le moment j'attends les résultats de mes partiels... Et comme disait notre sage Astérix: "Par Toutatis, soyez généreux" avec les lettres classiques!

 
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires :

  1. Coucou Marie ! ♥
    Tu me fais beaucoup rire, ton article est rempli d'humour et est tellement véridique ! Suivre deux cursus en même temps ne devait pas être évident. Comme tu le sais, je suis en Lettres Modernes et j'ai aussi le droit à des questions type ''à quoi ça sert ? A apprendre l'alphabet ?''. Lors de cette année où j'étudiais à distance, je me suis sentie passionnée, même si c'était très difficile... Pour l'instant, j'ai plusieurs projets en tête mais on verra où le vent me portera, avec un petit bout c'est encore plus imprévisible !
    (Pour l'hippopotame, tu m'as vraiment appris quelque chose. J'avais choisi le cours de ''civilisation latine'' cette année, très passionnant, mais j'ai peur de regretter de ne pas avoir opté pour la ''langue latine'' !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Emily,
      Ça me fait plaisir que tu aies aimé mon article, il me tenait à cœur, j'y pensais depuis un certain temps. En première année de licence ce n'est pas trop compliqué pour suivre les cours, hormis au premier semestre où je n'ai pas pu assister à un cours de lettres classiques. Il n'était pas important mais j'ai passé avec succès l'examen. J'ai une dérogation pour les options, je suis une option sur les trois que je dois suivre (avec les deux cursus). J'ai une amie qui est en lettres classiques et en philosophie et là c'est un peu plus compliqué.
      Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à qui on pose des questions absurdes. Une fois j'étais avec ma grand-mère en ville et nous avons croisé l'un de ses voisins qui croit tout savoir. Je lui explique ce que je vais faire en septembre et il me rétorque qu'avec la crise euro l'apprentissage du grec ne me servira pas à grand chose... Bref.
      Si tu souhaites devenir prof dans le secondaire le fait de ne pas avoir appris latin risque de te pénaliser car il y a une épreuve de latin au CAPES. A moins que tu prennes cet enseignement dès septembre mais il faudra rattraper ton retard, mais ce ne sera pas bien compliqué (si tu as des questions tu peux me les poser).
      Ça ne doit pas être évident d'étudier à distance, il faut trouver la motivation quand on assiste pas aux cours, aller à la fac aide beaucoup.
      Contente de t'avoir appris un truc sur l'hippopotame ;) .

      Des bisous <3
      Marie

      Supprimer

Un petit mot féerique ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...