Sorry, your browser does not support JavaScript! Les Trib' d'Hermily: Pourquoi je n'ai pas aimé Madame Bovary de Sophie Barthes.
('d')
('M')

25 août 2016

Pourquoi je n'ai pas aimé Madame Bovary de Sophie Barthes.




    En 2015 la réalisatrice Sophie Barthes signait une énième adaptation cinématographique du roman phare de Gustave Flaubert, Madame Bovary.
Ayant lu le roman sans jamais avoir vu la moindre adaptation, j'étais curieuse de découvrir ce film porté par la talentueuse Mia Wasikowska (Alice aux pays des merveilles, Stoker, Jane Eyre...) dans le rôle de l'héroïne flaubertienne

     Je ne suis pas une experte dans le domaine du cinéma, c'est tout juste si je connais les noms des différents plans, alors je ne m'embarquerai pas dans une analyse détaillée des choix artistiques. Je vous parlerai plutôt du respect de l’œuvre de Flaubert dans cette adaptation. 

    Le début du film aurait dû me mettre la puce à l'oreille... Le film s'ouvre sur la jeune Emma Bovary qui est pensionnaire dans un couvent. A sa sortie du couvent elle épouse directement Charles Bovary en espérant qu'il soit le bon. Le passé de Charles Bovary (enfance, premier mariage, rencontre avec Emma, etc) est complètement omis. Si ce n'était que ça, je n'en aurais pas tenu une grande rigueur à la réalisatrice, mais c'est le film en lui-même qui cloche! Le regard de Flaubert n'est pas respecté! La Madame Bovary de Sophie Barthes n'est pas Madame Bovary. La réalisatrice a décidé d'en faire une héroïne tragique, il n'y a pas une once de pathétique chez le personnage interprété par Mia Wasikowska. D'ailleurs elle ne joue pas mal, elle joue très bien, mais elle ne joue pas Madame Bovary de Flaubert. J'ai eu l'impression de découvrir une autre histoire: l'histoire d'une fille innocente sortant du couvent et qui épouse un homme qu'elle croit aimer. Elle s'ennuie et pour contrer sa lassitude elle se laisse tenter par les sublimes étoffes et les objets précieux de M. Lheureux. Cependant elle résiste à l'amour qu'elle éprouve pour Léon Dupuis, "le dernier romantique de toute la France" parce qu'elle est mariée mais tombe peu de temps après dans les bras du marquis d'Andervilliers (la réalisatrice a décidé de fusionner les personnages du marquis d'Andervilliers et de Rodolphe Boulanger) pour finalement devenir la maîtresse de Léon Dupuis après l'abandon du marquis d'Andervilliers. Cette "Madame Bovary" n'est pas assez horrible, pas assez lasse... Elle semble être la victime d'un odieux destin comme le prouve la mise en scène de sa mort qui diffère de celle du roman. Elle ne meurt pas agonisante dans sa chambre après avoir avalé de l'arsenic auprès de son mari qu'elle finit par "aimer", mais elle expire seule dans une forêt, sa mort est tragique, presque digne d'une héroïne romantique. Le film se ferme sur les villageois qui cherchent Emma alors que la nuit s'installe.

    Quand je regarde ce film j'ai plus envie de pleurer sur le sort d'Emma Bovary alors que le roman ne me fait pas éprouver ceci. Quand j'ai refermé le roman je me suis dite qu'Emma Bovary était une femme horrible et incroyablement sotte. J'oubliais de vous dire que le couple Bovary n'a tout simplement pas de fille dans le film, par conséquent l'aspect peu maternel d'Emma n'est pas montré à l'écran.
    Concernant les autres personnages, je les trouve un peu effacé, Homais n'est pas autant exubérant que dans le roman et Charles Bovary n'est pas assez ridicule à mon goût. Seul Léon Dupuis joué par Erza Miller est convaincant dans cette énième adaptation. 
    
    En bref, j'ai été déçue par ce film qui avait pourtant tout pour être une très bonne adaptation.



 Et toi, connais-tu ce film? As-tu lu le roman?

  Cet article a été en sélection culture le 26/08/2016 sur Hellocoton.
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires :

  1. Je n'ai pas lu madame de Bovary (il est dans ma pile à lire qui devient un peu trop grande ...) je comptais sur le film pour me donner un aperçu authentique du bouquin. Et bien d’après ton article, c'est loupé !
    Tout ce que tu dis est juste, j'ai ressenti les mêmes émotions pour Emma (victimisation et tristesse à sa mort que je n'ai pas compris d'ailleurs).
    En tout cas tu m'as donné envie de ressortir le bouquin de ma bibliothèque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Vic,
      Je cherchais une expression pour différencier le roman du film... Le film est trop à l'eau de rose. En fait je crois que Sophie Barthes s'est trompée de courant littéraire, elle a voulu faire d'Emma Bovary une héroïne romantique, alors qu'elle n'en est pas une, elle souhaite vivre comme une héroïne romantique dans le roman (qui est plutôt réaliste (cf. titre original: Madame Bovary: Mœurs de province)) puisqu'elle a lu bien trop de romans et de poèmes romantiques tout comme Léon Dupuis qui par la suite abandonne toutes ses illusions et devient réaliste contrairement à Emma.
      Je te souhaite une bonne lecture, plusieurs passages n'ont pas été représentés ou pas assez bien dans le film ;) .

      Des bisous :)
      Marie

      Supprimer

Un petit mot féerique ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...